jeudi 31 octobre 2013

[Humeur] Paris Games Week : Activision ou le buzz avant tout


Ce n’est pas dans mes habitudes de faire des billets d’humeur, mais les évènements qui se sont déroulés hier matin à la Paris Games Week m’ont, tout simplement, révoltés.

Petit rappel des faits : la distribution de 500 exemplaires de l’édition collector de Call of Duty : Ghosts à l’ouverture, hier matin, de la Paris Game Week a tourné à l’émeute.


Mais qui sont les responsable de ce spectacle désolant, ceux qui ont participé à cette opération marketing ou les organisateurs de celle-ci ?



Un désastre annoncé



Avant toute chose, il est bon de rappeler que des évènements similaires s’étaient déroulés le 26 Octobre au Milan’s Games Week .

De plus, il faut savoir que même si la Paris Games Week ouvrait au public mercredi matin, le salon était déjà accessible pour les personnes accréditées la veille au soir, qu’ils soient journalistes ou non. Ce fait sera important pour la suite des évènements.

En effet, la veille au soir, dès 22 heures, on voyait poindre sur Twitter des personnes se gaussant de la stupidité de ceux qui attendaient pour avoir leur COD Collector le lendemain.




Si ma première réflexion a été, comme la grosse majorité, de me moquer gentiment de ces impatients ou cupides, rapidement je me suis demandé s’il y avait un encadrement pour gérer les éventuels problèmes de sécurités (débordement ou santé). Il faut savoir que cette nuit là sur Paris, les températures sont tombées à 8° ce qui est très peu quand on reste quasiment immobile.


La suite des évènements a répondu à mes interrogations de la pire des façons. Car ce qui était prévisible s’est bien déroulé. A 4 heure du matin, certains individus décident de forcer les portes du Parc des Exposition de Versailles.


Première question : qui va payer les dégradations au portail ? Le Parc des Expositions, la ville de Paris ou les organisateurs ?

Ensuite, les choses sont allées de mal en pis. Je vous laisse visionner ce reportage tourné à l’intérieur du salon et qui démontre la totale incompétence des services de sécurité.


Les images parlent d’elles mêmes et se passent de commentaires

Activision responsable et coupable ?

 

On y voit des infrastructures totalement inadaptées avec des goulots d’étranglement aux portes, des gens écrasés sur celles-ci.



On y observe un service de « sécurité » totalement incompétent, privilégiant le contrôle des billets au lieu de gérer cette situation d’urgence.  Ils sont en sous-effectif et semblent ne pas savoir gérer la pression, se permettant même de violenter des visiteurs sans raison apparente. Et oui, vigile est un métier.

Enfin, on note l’absence inexcusable de service de secours pour délivrer les premiers soins aux personnes faisant un malaise à peine rentrées.

Pour moi, qu’il s’agisse de fans de Call of Duty n’entre pas en compte. Car je suis certains que si on leur offrait un collector d’une valeur de 200€, les fans de Final Fantasy ou Pokémon ne seraient pas en reste.
Non, le seul et unique responsable de ces agissements est l’éditeur Activision.

Ils ont sciemment  maintenu cette opération de communication alors qu’ils avaient déjà eu les retours de Milan.


Pire, les organisateurs de la Paris Games Week ont laissé faire sans mettre leur veto. Moins étonnant quand on sait que le président du SELL, organisme à la tête de la Paris Games Week est David Neichel, directeur général d’Activision-Blizzard France…

Seule précaution visible : cette page du site officielle de la Paris Games Week qui explique le déroulement de la distribution des Call of Duty Ghosts Prestige : http://www.parisgamesweek.com/fr/article/show/dyroulement-de-lopyration-cod-ghosts-explication. Succulent quand on connait la suite.

Non, Activision a préféré avoir un bon gros buzz plutôt que d’assurer la sécurité des participants. Il faut comprendre que des services de sécurité et de secours efficaces coûtent cher et cela n’aurait pas généré autant de publicité.

Car la seule chose qu’ont retenu les médias généralistes de cette affaire n’est pas le manque flagrant de sécurité, mais le supposé engouement de ces gens pour Call of Duty. Parfait pour l’image des joueurs et quelle meilleure publicité que ces gens se battant littéralement, courant  vers le stand d’Activision pour obtenir leur Graal ?



Les rapaces aux commandes.

 

Comme il est mentionné à la fin de la vidéo, les personnes présentes à l’avant première ont raflé la majeure partie des exemplaires collector, ces mêmes personnes qui se sont moquées plus tard sur Twitter de ceux qui attendaient dans le froid.



Bien entendu, il ne faut pas compter sur les journalistes vidéo-ludiques pour interpeller leur lecteur sur les conditions de cette opération marketing. Cela serait fâcher un grand éditeur et leur couperait tout espoir d’avoir jeux, hôtel ou voyage gratuits.

Encore plus étonnant, quasiment personne n’interpelle les pouvoirs publics sur les conditions de cette opération maketing.

Comment a t'on pu laisser sciemment plus centaines de personnes s’agglutiner devant le Parc des Exposition pendant toute la nuit ?

Comment les organisateurs de la Paris Games Week, qui se veut un salon de loisir familial où parents et enfants découvrent les dernières nouveautés vidéo ludiques, ont-ils réagit ?

Il y a-t-il eu des plaintes suite à ces évènements ?
Activision s’est-il excusé pour Milan ou Paris ?

Je n’en ai malheureusement pas les réponses. Les seuls qui pourraient y répondre sont les journalistes. Mais cela serait leur demander de faire leur travail et justifier leur carte de presse.

Faudra-t-il attendre des morts pour qu’enfin les pouvoirs publics se penchent sur ces stupides opérations commerciales qui méprisent totalement la sécurité des personnes y participant ?



4 commentaires:

  1. Je nuance légèrement, pour avoir été à une dédicace gratuite et unique de Junichi Masuda, les gens faisaient la queue à 9h pour une distribution de ticket pour l'accès à la dédicace de 12h. Pas d'émeutes ou quoi que ce soit. Même si il n'y avait rien à gagner en terme d'argent, il s'agissait d'une dédicace pour le lancement mondial, et seulement 200 personnes y ont eu droit. Donc je m'empêche pas de penser que le public de CoD est quand même bien moins évolué que sur pokemon (BEST PUN EVER).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour mettre les choses dans le même contexte, je pense que ça se serait déroulé bien autrement s'il y avait eu des consoles Pokémon exclusives et dédicacées offertes uniquement aux 200 premières personnes ^_-.

      Supprimer
  2. Vraiment un excellent article, comme toujours.

    Putain, j'ai vraiment envie de faire connaître ton blog et ton boulot qui sont tout deux de très grande qualité et diffuser cet article, mais je pense que cela ne servira à rien. Nous vivons dans un monde de merde, peuplé par des déchets.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime les pareils événement car de nos jours on crée bcp de jeux! C'est bon mais les gens ne savent pas quoi choisir..! :) Et il y a encore un inconvénient, presque tous les jeux sont payants! Mais j'ai trouvé un site http://casinoenlignecanadians.com/sans-telechargement/
    où tous les jeux sont non seulement gratuits mais en plus on peut gagner de l'argent! :)

    RépondreSupprimer