vendredi 9 novembre 2012

[Test] iPad Mini - Nexus 7 : Les livres numériques

Après le précédent article portant sur la gestion du contenu multimédia par les tablettes 7" du moment, aujourd'hui je vais aborder la partie liseuse de celles-ci.

Car, il ne faut se voiler la face, les livres numériques prennent de plus en plus d’importance dans l’utilisation qui est faite d’une tablette. 



Quel confort apportent-elles pour la lectures de livres numériques ? Est-il facile d'acheter un livre ? Le catalogue proposé est-il suffisant ?

Comme d'habitude, la réponse se trouve dans l'article ci-dessous.



Il faut savoir que chacun des concurrents propose sa propre boutique en ligne, mais aussi celles d’autres sociétés comme Amazon, Sony, Kobo ou encore Barnes & Noble.
On notera que Google Play Book est également disponible sur iOS alors que l’inverse n’est pas vrai.

Boutique des livres numériques de la Nexus 7

La boutique de livres numériques de Google est toute récente, lancée en juillet 2012. Et malheureusement cela se voit, car bon nombre de petits éditeurs, comme Milady, n’y sont pas présent.

Il faut également savoir que si la Nexus 7 est vendue à prix coûtant c’est parce que Google compte récupérer le manque à gagner sur les contenus achetés. On ne s’étonnera donc pas que tout soit fait pour minimiser la visibilité des eBooks gratuits dans sa boutique. De plus, ils sont tous marqués de DRM d'Adobe, y compris, et c’est plus étonnant, les livres gratuits.



Du fait de l'absence de bouton sur la Nexus, la barre de menu sera toujours visible, même en plein écran ce qui est assez dérangeant pour lire.

De plus, à cause de son format 16/9, le texte est bien trop étriqué.


Autre défaut majeur de la plateforme de Google, pour télécharger physiquement le livre sur son ordinateur, il faudra le mériter. Pour cela, on se verra obliger d'installer Google Chrome et un plugin sur son ordinateur, puis débuter la lecture du livre via le navigateur pour enfin pouvoir demander la lecture hors connexion. En sachant que les livres ainsi récupérés seront toujours verrouillés par les DRM d'Adobe, cela en limitera la compatibilité.

On peut donc dire qu'on ne fait pas plus lourd et fermé comme système actuellement, n'en déplaise aux défenseurs de la supposée ouverture de Google. 

Plugin pour Chrome, indispensable pour télécharger localement un livre

Justement, du côté de la pomme, le format adopté est également l’ePub. Mais ici, les livres gratuits ne sont pas spécialement cachés et les DRM sont au bon vouloir de l’éditeur. On peut donc acheter des eBooks sans DRM. Le choix en livres est vaste, même si Amazon reste encore le leader du secteur.

Les livres gratuits sont mieux mis en évidence sur iPad

Concernant le confort de lecture, pour moi, c’est l’iPad Mini qui sort sans surprise grand vainqueur de ce comparatif.

D’une part par son poids et son écran qui offrent un confort d’utilisation inégalé. Et d’autre part pour le logiciel iBooks qui est le meilleur de sa catégorie en ce qui concerne le respect de la mise en page éditeur et des standards de l’ePub. 

La mise en page de l'éditeur est parfaitement respectée par iBooks

Je n'ai, à ce jour, trouvé aucun lecteur aussi bon sous Android, même Aldiko avec un long paramétrage ne donne pas satisfaction. En effet, la plupart sont moins fluides, peinent sur les lourdes bibliothèques, proposent des animations moins réussies et respectent généralement assez mal la mise en page éditeur.

Notez la mise en page désastreuse de Google Play Books sur la Nexus 7
avec des marges trop importantes et le titre du chapitre suivant placé en fin de page.

Notez la différence de mise en page sur le premier Harry Potter 
entre les iPad, à gauche et au centre, 
et la Nexus 7 à droite.


Comme je l’avais déjà mentionné lors de mon comparatif technique, la Nexus 7, bien qu’assez légère, est handicapée par son écran 16/9e qui rend la lecture à long terme pénible et peu naturelle. De plus, sa luminosité trop importante la pénalise pour une lecture nocturne. Il ne lui reste que la finesse de sa définition comme seul avantage.

Quand à l’iPad 3, il est souffre son poids excessif pour lire confortablement au lit ou de manière prolongée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire