mercredi 28 novembre 2012

Concert d’IMERUAT (Mashashi HAMAUZU) à Paris du 26/11/2012



Alors que j’avais assisté au concert d’Uematsu, compositeur de la bande son des premiers Final Fantasy, à la Cigale, je n’avais pas vu l’intérêt d’en faire un billet. En cause, un son très décevant (mauvaise balance des instruments, saturation, ingénieur son qui parle tout fort au beau milieu du spectacle comme dans son salon, etc.) et un concert uniquement à base de synthé m’ont un peu gâché le spectacle.


Cependant les choses ont été largement différentes pour le concert du groupe IMERUAT qui est passé hier soir au théâtre Adyar.

Peut-être que le groupe IMERUAT ne vous dit rien, mais si je vous parle de Masashi Hamauzu, cela ne vous évoque-t-il pas Final Fantasy XIII ou XIII-2 ? En effet, il est le prestigieux compositeur de la musique de ces deux jeux ainsi que Saga Frontier II, Unlimited Saga ou encore Final Fantasy X.


Lors sa collaboration avec la chanteuse Mina lors de Final Fantasy XIII, il a décidé de fonder le groupe IMERUAT (foudre en aïnou, langue d'origine de la chanteuse). C’est  à l’occasion de la sortie de leur premier album, Black Ocean, que j’ai eu eu le plaisir d'assister à leur unique concert parisien.


A la différence de celui d’Uematsu à la Cigale, la salle était bien plus petite. Mais également bien plus confortable, car les sièges étaient de meilleure qualité. Autre surprise, le programme du concert était gracieusement offert, ce qui n’était pas le cas pour le concert à la Cigale.

J’ai eu quelques craintes au début à cause de gros larsen mais le reste du concert était impeccable, même si, pour chipoter, j’ai trouvé que la voix de Mina était un peu trop couverte par les instruments. En tous cas, la qualité sonore était à mille lieues de celle de la Cigale, leur ingénieur son devrait en prendre de la graine.


Les moments forts ont été l’interprétation des titres Giant et Imeruat issus de l’album Black Ocean. Mais ce qui a fait véritablement vibrer la salle a été le medley de Final Fantasy XIII débutant par Blinded by Light, tout simplement magnifique.

En plus d’avoir proposé un spectacle à la hauteur des attentes, Masashi Hamauzu et Mina se sont rendu disponibles pour une séance de dédicaces à la fin du concert.
Résultat, je suis reparti avec de très beaux souvenirs et quelques petits trésors.


Un grand bravo à Wayô Records pour l’organisation sans tache de cet événement.
Sachez que le groupe se produira une seconde fois en France, à Toulouse, le 2 décembre 2012 lors du ToulouseGame Show.
Si vous pouvez y assister, vous ne le regretterez pas.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire