mardi 17 juillet 2012

[Test] 3DS : Theatrhythm Final Fantasy



Le jeu qui fête les 25 ans de la saga Final Fantasy nest pas le remake de Final Fantasy VII et encore moins un RPG. Non, Square Enix, dans son génie créatif, ou mercantile, au choix, nous propose de traverser les époques pour retrouver lensemble des épisodes majeurs de la saga en musique.

Cest donc avec  un jeu musical que Square Enix commémore les 25 ans de sa poule aux œufs dor.


Ce Theatrythm Final Fantasy a-t-il vraiment lenvergure pour fêter dignement le demi-siècle dexistence de la fantaisie finale ?

Développé par IndiesZero et publié par Square Enix, Theatrhythm Final Fantasy concourt certainement au titre le plus imprononçable de la saga. Pour m’éviter de nouvelles souffrances en tapant le nom du titre, je le raccourcirai donc par TFF, et que l'on prononcera élégamment "Treufeufeu" pour faire chic en soirée.


Exclusif à la Nintendo 3DS, le but de TFF consistera à retracer les treize épisodes de la célèbre saga en musique. Lhistoire prend place dans un monde situé entre la lumière de Cosmos et les ténèbres de Chaos. Ce monde, appelé Rhythm est, comme tous les mondes de la saga, contrôlé par un Cristal. A cause des exactions de Chaos, lharmonie du Cristal de ce monde est brisée, et le seul moyen de la restaurer est de récolter autant de Rhythmia que possible. Nos héros de lumière, issus de tous les épisodes de la saga, à lexception des spin-off et des « suites », vont donc sunir et partir à la recherche des Rhythmia nécessaires au grand Cristal.


Après avoir choisi son équipe fétiche, constituée de quatre héros que lon piochera dans les personnages principaux de la saga, le joueur devra traverser treize épisodes, résumant chacun un opus de la série. Chaque épisode sera composé de cinq phases.



La première, lopening, et la dernière, lending se joueront de la même manière. Il faudra tapoter l’écran tactile en rythme en veillant à ce que notre action soit synchronisée avec les petites notes de musique apparaissant à l’écran. Il faudra au joueur, toucher l’écran au moment même où ces notes toucheront le cristal. Ces phases sont parfaites pour récolter facilement des Rhythmia, puisquil ny aura aucun malus en cas de loupé, ce qui ne sera pas le cas, dans les autres phases du jeu.


La seconde phase, appelée Field Music Stage (FMS), reprend la musique de la carte du monde de l’épisode en question. Et cest là que les choses sérieuses commencent. Dans cette phase, il faudra suivre la musique, soit en tapant au moment où une pastille rouge passera dans le cercle, soit en glissant dans le sens de la flèche comme indiqué dans la pastille sur l’écran tactile au bon moment, ou encore en laissant appuyé le stylet tout en suivant le mouvement de la courbe apparaissant sur l’écran supérieur.


Dans cette phase, plus on enchainera les « Critical », plus notre personnage montrera de lardeur dans sa course. Le but de ces FMS est davancer le plus loin possible pour obtenir des cadeaux offert par un mog, ou par un  personnage secondaire de l’épisode que lon parcourt. Je vous rassure, ces FMS sont assez faciles.


La troisième phase est le Battle Music Stage (BMS). Dans ces phases, reprenant  le style des combats des épisodes en 2D, nos héros devront vaincre le plus grand nombre de monstres jusqu’à arriver au boss ultime de l’épisode. Là encore, plus on enchainera les coups justes, plus la performance de nos héros sera bonne. Quand on atteint un certain stade, on aura loccasion de déchainer une invocation pour achever un ennemi.


La quatrième phase, et la plus difficile pour moi, est l'Event Music Stage (EMS). Résumant en film, lhistoire de l’épisode que lon a choisi, il faudra toujours être en rythme avec la musique pour faire le meilleur score possible. La difficulté de cette phase réside dans le fait que lon est constamment perturbé par la vidéo passant en arrière plan, tandis qu'il faut suivre une trajectoire complexe avec des changements de rythme. Cette phase demande donc une concentration a toute épreuve.


Chaque phase est sanctionnée à la fin par une note allant du terrible E à limprobable SSS. Plus la note sera élevée, plus le compteur de Rhythmia augmentera de façon exponentielle.

Mais la collecte de Rythmia ne sera pas la seule carotte de joueur. En effet, lors des FMS et des BMS, on récoltera des objets que lon pourra équiper sur notre dream team. De plus après chaque phase, on gagnera de lexpérience.


Car oui, TFF nest pas quun bête jeu de musique. La partie RPG est également assez développée. Chaque personnage, gagnera donc des niveaux à partir dun certain montant dXP acquis. Parfois, on débloquera une capacité spéciale. Ces capacités, actives ou passives, permettront par exemple d’être moins sensible à un « Bad », augmenteront les HP du personnage, ou encore le rendront plus puissant en magie.

Comme dans tout RPG, il faudra veiller à bien équilibrer son équipe. Ne prendre que des personnages forts en combat rendra l’équipe très vulnérable aux monstres sensibles uniquement à la magie. Un personnage comme Djidane Tribal peut être également utile pour aller le plus loin possible lors des FMS si on l’équipe de la capacité Dash. Bref, il faudra bien gérer son équipe pour débloquer des objets rares qui pourront, par exemple, augmenter lexpérience glanée en fin de session.


Pour faire le tour des treize épisodes en mode basic (par défaut), il faudra compter seulement huit heures selon son niveau. Mais boucler ces épisodes ne vous mènera pas pour autant à la fin du jeu. Pour cela, il faudra récolter environs 15 000 Rythmia pour avoir accès au monde de Chaos. Et même après le générique de fin, il restera beaucoup à faire pour ceux et celles qui veulent débloquer toutes les musiques, vidéos ou cartes dans le Museum.

De plus, le jeu nest pas avare en personnages cachés qui se débloqueront avec des éclats de cristaux. Tout comme les personnages, on pourra débloquer  également des nouvelles pistes. Sachant que le jeu en embarque environs 78 et que seules 65 seront directement accessibles au début du jeu, il y a de quoi faire.


Mais la plus grande partie des bonus débloquables se trouvera dans le Chaos Shrine. Pour avoir accès à ce mode, il faudra, lors de son aventure, trouver des Dark Notes. Celles-ci combineront une phase de FMS avec une de BMS. Et autant dire quil faudra bien saccrocher quand on voudra affronter une de ces Dark Notes. Mais les efforts seront grandement récompensés. La première récompense n’étant rien de moins que le mode StreetPass qui vous permettra de lier une de vos Dark Notes avec votre carte de joueur pour ainsi l'échanger et en récupérer des nouvelles.


Si on rencontre trop de difficultés à terminer des Dark Notes, on pourra faire appel à ses amis pour les réussir en collaboration. Dans ce mode multi, jusqu’à 4 joueurs peuvent participer, chacun contrôlant un personnage. Cependant ils partagent tous la même barre de vie. Une fois remportée la victoire, la même récompense est distribuée à tous les joueurs. Celle-ci sera choisie parmi les meilleures obtenues.


Il ne faudrait pas, non plus, ignorer le mode Challenge. Dans ce mode, chaque piste dun épisode est sélectionnable individuellement. On pourra choisir le mode « Practice » qui vous permettra de vous familiariser avec les pistes du mode série mais sans perdre de HP. En contre partie, on ne gagnera ni expérience, ni Rythmia. On pourra également améliorer ses scores en mode Basic ou sessayer au mode Expert bien plus difficile. Au cours du jeu, on pourra même débloquer le niveau « Ultimate » qui mettra vos nerfs - et votre écran tactile - à rude épreuve.

La durée de vie est donc déjà très élevée pour ce genre de jeu. Mais si on souhaite encore laugmenter, on peut acquérir des pistes absentes de la cartouche en DLC, contre, bien sûr, espèces sonnantes et trébuchantes.


Et là, je dois dire que Square Enix a très bien joué son coup. Car, toute personnes un tant soit peu fan de la saga voudra, par exemple, jouer un FMS sur lair de Cosmo Canyon de FF VII ou sur Eternal Plain de FF X. De plus, en bouclant ces pistes achetées, on accédera plus facilement à certains objets rares. Mais en même temps, on peut très bien se contenter des musiques dorigine sans se sentir obligé de repasser à la caisse tant le contenu est déjà conséquent.


Pourtant, aussi bon soit-il, TFF a quelques défauts, en grande partie dus au manque dambition de Square Enix. En effet, il faut avouer que le style « Avatar Mascott », initié par Kingdom Hearts Mobile en 2008, ne plaira pas à tout le monde. De plus, il donne la désagréable sensation d’être devant un jeu Flash.


L’éditeur na pas, non plus, jugé bon de localiser complètement le titre pour sa sortie en France. En effet, TFF est entièrement  en anglais, ce qui pourra rebuter les anglophobes ou le plus jeune public. De plus, les vidéos n'ont pas non plus été totalement adaptées puisquelles montrent des scènes des épisodes de Final Fantasy dans leur version japonaise (texte des jeux dans les vignettes). Enfin, pour les génériques chantés des Final Fantasy récents, seules les versions japonaises sont disponibles alors que des versions anglaises existent pourtant bien (Melodie of Life par exemple).


Cependant, sous ses airs de jeu Flash et développé à la va-vite, TFF est un jeu terriblement addictif, même pour des personnes nayant jamais joué à un seul Final Fantasy.  Ne manquant pas de contenu débloquable, ce jeu saura ravir aussi bien les fans exigeants de la saga que les néophytes en jeu de rythme. On ne pourra que regretter le manque dimplication de Square Enix dans la localisation du titre. Mais TFF est certainement une des valeurs sûres de la jeune ludothèque de la 3DS.




Pour ceux qui veulent sessayer à la démo du jeu, celle-ci est disponible sur le-shop en scannant ce QR Code :


1 commentaire: