[Impressions] Japan Expo : Nintendo 3DS XL

L’attraction principale de tout joueur présent à la Japan Expo 2012 était, sans conteste, le stand de Nintendo qui avait mis les petits plats dans les grands.

De loin, le plus grand stand du salon, celui-ci faisait la part belle à la toute nouvelle Nintendo 3DS XL, récemment annoncée et présentée, en exclusivité mondiale, pour la première fois au public.

Alors, est-ce que cette nouvelle version de la 3DS est juste une petite évolution ou un véritable renouveau de la console ?

 

Pour faire simple, toutes les consoles portables présentes sur le stand de Nintendo étaient des versions XL de la 3DS. Il était impossible de dénicher le modèle actuellement en vente. Pour cela, il fallait se rabattre sur le stand d’autres éditeurs, comme celui de Square Enix.

Je ne donnerai pas d’impressions concernant le poids de la console, car toutes les 3DS XL montrées ne comportaient pas de batterie. De plus, elles étaient harnachées solidement pour éviter tout vol.

Mais, j’ai eu la possibilité d’approcher quelques 3DS XL qui avaient un antivol un peu moins imposant, largement de quoi se faire une première impression.

Ceux qui ont eu une DSi XL ne seront pas dépaysés, car la 3DS XL en reprend à peu près le même gabarit. Elle est cependant moins large mais légèrement plus profonde.

La 3DS standard à gauche, le modèle XL à droite.

Les deux consoles sur le côté droit.

Et de face.

Du fait de cette taille plus large, la prise en main est tout de suite plus agréable, aidée en cela par les contours qui sont moins anguleux. Les boutons et le stick tombent immédiatement sous les pouces. Par contre, il faudra encore faire une petite gymnastique pour atteindre la croix directionnelle. A noter que celle-ci reprend l’esprit de celle des DS Lite avec un clic sensible.  Le retour de vrais boutons pour le HOME, START et SELECT est appréciable.

Il est indéniable que l’aspect général de la console est moins luxueux et reprend un côté jouet. Mais, j’ai apprécié le toucher de la console qui fait moins dure et ne marque plus.

La première prise en main est donc beaucoup plus agréable et on remarque qu’on se crispe moins sur la console. Premier bon point, l’ergonomie est donc nettement supérieure.

Passons au gros morceau, et celui qui intéresse le plus de monde sur cette 3DS XL : les écrans.

Comme pour la DSi XL par rapport à la DS Lite, ceux-ci sont présentés par Nintendo comme 90% plus grands. Difficile avec un tel chiffre de se représenter la différence. Pour avoir quelque chose de plus concret, il suffit, pour l’écran du bas, de prendre une DSi XL car celui de la 3DS XL a exactement la même taille d’écran, mais avec une résolution de 320×240 comme sur 3DS.

Pour l’écran du haut, c’est aussi le cas. Il a la même hauteur que celui de la DSi XL, mais, 3DS oblige, il est plus large pour conserver le ratio 16/9e. On a donc, un écran de 4,88 contre 3,53 pour celui du modèle original.

Après une étude poussée, l’écran conserve exactement la même résolution que le premier modèle de la 3D, soit 800×240 ou 400×240 pour chaque œil. La technologie d’écran reste strictement identique et les pixels sont disposés de la même manière. Par contre, il me semble qu’on perd le côté transflectif de l’écran de la 3DS, ce qui fait qu’on pourra plus difficilement jouer en plein soleil.

L’écran supérieur en très gros plan.

Conséquence de l’augmentation de la taille de l’écran avec une résolution inchangée, on distingue mieux les pixels. Notez, que j’ai volontairement utilisé le verbe « distinguer », car la résolution plus haute de la 3DS fait que la pixellisation est beaucoup moins perceptible que lors du passage de la DS Lite à la DSi XL.

Bien sûr, en mettant côte à côte une 3DS et sa petite sœur XL, on s’aperçoit de la taille des pixels plus importante. Mais honnêtement cela reste léger et en plein jeu, on n’y fait plus du tout attention. La version XL de la 3DS est, de ce point de vue, beaucoup plus agréable à regarder que lors du passage DS Lite vers DSi XL.

L’avantage incontestable de cette augmentation de la taille de l’écran est qu’on voit mieux les petits détails. Un jeu complexe graphiquement, comme par exemple Heroes Of Ruin, est, du coup, beaucoup plus lisible et confortable à jouer.

Concernant la 3D, elle bénéficie nettement de la taille supérieure de l’écran. On décroche beaucoup moins facilement, même en basculant légèrement la tête sur les côtés. La perception de l’effet 3D est donc moins restrictive que sur le modèle standard. De fait, l’immersion est immédiate et le confort bien supérieur à son ainée.

De plus, pour moi, le crosstalk (dédoublement de l’image dû à une mauvaise synchronisation de l’image droite par rapport à la gauche) a été complètement éradiqué rendant la 3D enfin agréable à regarder. Devant ces progrès, j’envisage dorénavant de ne plus la couper systématiquement.

Autre point important à signaler, la colorimétrie des écrans de la 3DS XL est bien mieux réglée que celle des 3DS standards. Les couleurs sont plus justes et plus saturées. Encore une fois, mis côte à côte,  il est indéniable que l’écran 3D du modèle standard paraît plus terne que celui de la XL.

Dans le domaine du détail, il me semble que la luminosité maximale est supérieure au modèle standard, à vérifier plus tard.

Disponible en France à partir du 27 juillet en couleur grise, bleue ou rouge, cette 3DS XL est vrai coup de cœur justifiant, pour ma part, sa précommande dans sa version bleue. Profitant d’une ergonomie corrigée et d’écrans mieux finis,  cette version XL de la 3DS renvoie le modèle standard au rang de prototype. Les mots sont forts, mais ils décrivent parfaitement l’état d’esprit dans lequel on est quand on compare côte à côte les deux modèles. Repartir sans mon exemplaire, a été une vraie torture ^^.

Pour moi, ça sera la bleue ^_-