lundi 18 juin 2012

[Impressions] Wii U : Présentation parisienne



Jeudi soir, j’ai eu l’immense honneur d’être invité par Nintendo pour tester la Wii U et les jeux qui étaient en démonstration à l’E3 2012.



C’est dans un appartement cossu du troisième arrondissement que Nintendo a mis les petits plats dans les grands pour recevoir journalistes et blogueurs.



Après une très bonne impression à l’E3 2011 et plein d’espoir, qu’en est-il réellement de la Wii U six mois avant sa sortie mondiale ?

Dans cet article, je ne m’attarderai que sur la partie matérielle de la console. Les jeux, seront présentés dans les articles qui suivront (à un rythme plus soutenu que d’habitude ^^).

GamePad de la Wii U


Petite précision : le gamepad de la Wii U présenté à Paris est connecté par un câble qui ne sera pas présent sur la version définitive de la console.


Première prise en main de la nouvelle « mablette » qu’il faut maintenant nommer GamePad.

Premier bon point, la manette tactile est toujours aussi légère. En effet, batterie inclue, le GamePad ne dépassera pas les 500g et nos poignets remercient Nintendo. 

Les doigts tombent bien sur les boutons et les gâchettes. Venant de Nintendo, il aurait été déconcertant qu’il en soit autrement.



Sa taille plus réduite que celle du prototype fait qu’une fois dans le feu de l’action, elle s’oublie vite.
Les sticks ont été revus depuis la première présentation à l’E3 2011. Au lieu d’avoir ceux de la 3DS, les nouveaux sticks sont plus proches de ceux de la manette pro classique de la Wii. Ils sont donc bien plus agréables sous le pouce.


L’écran du GamePad, de 6,2" en 16/9e, bien que de bonne qualité, semble, par contre, un cran inférieur à celui du prototype. Cependant, les angles de vue sont excellents et les personnes autour de la manette pourront observer sans problème l’écran du joueur. D’où la nécessité pour celui-ci de s’isoler en cas de partie multi-joueurs.


Le stylet est quasi identique à celui des DSi, mais pratiquement toutes les personnes présentes utilisaient directement leurs doigts sur l’écran tactile. Cependant, on note vite que cet écran n’est pas multi-touch, surtout quand on vient d’un iDevice. Ce choix est surement dû au fait que ces écrans sont encore chers à produire, ce qui aurait explosé les coûts de production et donc le prix final.



Autre petite déception, les gâchettes ZL et ZR ne sont pas analogiques, ce qui peut potentiellement être handicapant pour les jeux de course, par exemple. Nintendo a fait le pari que l’écran tactile pourrait proposer un autre type de contrôle. Reste à voir si les éditeurs auront le génie ou l’envie d'en tirer parti.



En dehors de ces quelques points noirs, la qualité de fabrication est très bonne et même si elle est légère dans les mains, cette manette tactile respire la solidité.



Par contre, on peut s’interroger de sa faible autonomie, estimée entre 3 et 5 heures, qui pour certains genres de jeux, comme les RPG, pourra se révéler insuffisante. Surtout que, contrairement aux WiiMotes, le GamePad de la Wii U n’utilise plus de piles, mais une batterie dont le logement est fermé par deux vis. Oublions donc l’idée des batteries interchangeables pour pallier à l’autonomie décevante de la manette.

La manette Wii U Pro


Tout comme le GamePad, la qualité de fabrication de cette manette « classique » est excellente.

Ceux qui ont eu entre les mains une manette Xbox 360 et une manette pro classique de la Wii seront en terrain connu. De la manette de la Xbox 360, elle reprend la forme générale, à la différence que les deux sticks sont au même niveau, symétriques.



De la manette classique de la Wii, elle en reprend la forme des boutons et des sticks.
Comme les DualShock 3 de Sony, ce pad aura une batterie non amovible.

Par contre, Nintendo a décidé de décaler les boutons légèrement vers le centre de la manette, et une fois en main, ce n’est pas très agréable.


En jouant à Rayman Legend, j’ai eu pas mal de problèmes avec le bouton Y que je trouvais beaucoup trop près du centre, ce qui me faisait tendre le pouce. La position étant à la longue désagréable, j’ai essayé de descendre légèrement ma main, mais dans ce cas, je tenais bien plus mal la manette.



Sans ce point précis, la manette serait très agréable à utiliser. Espérons que Nintendo le corrige avant la sortie.

La Wii U


Difficile de donner son avis sur le hardware de la Wii U, vu que pour cet évènement, ce sont encore des stations de développement qui étaient présentées.



Pour rappel, la Wii U embarquera un processeur multi-coeur IBM PowerR, une carte graphique AMD Radeon, avec une sortie HDMI et 4 ports USB. De plus, elle aura un espace de stockage flash dont la capacité n'a pas été encore révélée, mais elle pourra aussi reconnaitre les cartes SD ou les disques dur branchés à ses ports USB.

Il faut avouer que j'ai eu une sensation de malaise par rapport au prototype présenté l’année dernière.



Dans les caractéristiques techniques présentées par Nintendo, il est indiqué que la console pourra reconnaitre les résolutions 1080P au 480i. Le terme est bien choisit, car en réalité, la très grande majorité, si ce n’est tous les jeux présentés, restaient bloqués au 720P.




Ca ne serait pas si grave en soi, si les jeux un tant soit peu réalistes, comme Batman, ou Zombi U, n’étaient pas également perclus d’aliasing, rendant l’image assez décevante par rapport aux attentes que l’on pourrait avoir d’une console de nouvelle génération.

Pour situer les capacités graphiques de la console, par rapport à ce qui était visible à cette présentation parisienne,  pour moi, la Nintendo Wii U est juste légèrement au dessus de la PS3.



Il ne faut donc pas s’attendre à un fossé technique entre l’actuelle génération de console HD et ce que proposera la Wii U au lancement.

Mais je le répète, les jeux, tout comme la console, sont encore en développement. Le rendu final pourrait être donc fort différent. Nintendo et les éditeurs tiers, avec l'évolution des kits de développement pourraient, par exemple, inclure un filtre anti-aliasing dans leur version définitive. On attendra de voir les versions finales avant de juger trop sévèrement Nintendo sur ce sujet.


Cependant, il m’a été de nouveau confirmé que rien n’est prévu pour upsclaler les jeux Wii qui resteront bloqués en 576P pour les jeux PAL. A six mois de la sortie, et à moins d’une grosse surprise, on peut se dire que sur ce point, aucun changement ne sera, malheureusement, apporté.


Conclusion




Avec la Wii, Nintendo a été leader des jeux vidéo, avec une console qui avait une génération de retard sur la concurrence, tout en réussissant le pari d'élargir le marché aux joueurs occasionnels et féminins.


Pour la Wii U, Nintendo reste sur les traces de la Wii, mais avec cette fois-ci, la HD en plus. Nous pouvons compter sur eux pour nous proposer des jeux toujours aussi profonds et au gameplay innovant.


C'est que nous verrons ensemble dans les prochains articles qui se concentreront sur les jeux présentés lors de cet évènement.


Et comme chacun le sait, ce ne sont pas les caractéristiques techniques qui font le succès d'une console , ou son insuccès, mais bien ses jeux. 


Et à ce niveau là, je peux dire que Nintendo a assuré ^^.



Stay tuned ^_-

1 commentaire:

  1. Le Gamepad en noir me fait penser à une console portable.
    Sympa comme évènement et de nous le faire partager! :-)

    RépondreSupprimer