jeudi 26 avril 2012

[Impressions] Apple nouvel iPad 32 Go



Après le MacBook Air 11’5 et l’iPhone 4S, je termine ma rechute complète dans le monde pommé avec le nouvel iPad sorti mi-mars.


On a pu lire, ça et là, que l’autonomie de ce nouvel iPad était décevante, que la charge était problématique ou encore qu’il chauffait excessivement. 

Après trois semaines d'utilisation, je peux enfin donner mon avis sur ces questions.


Tout d'abord, j’ai beaucoup réfléchi quant à l’achat de cet iPad car j’avais peur qu’entre lui et mon MacBook, il y ait un conflit dans les usages. Après ces trois semaines d’utilisation, je peux dire que j’ai bien fait puisque mon MacBook me sert essentiellement pour blogger, gérer mes fichiers multimédia et permet de faire des choses impossibles avec l’iPad (Flash, par exemple). Ils sont donc parfaitement complémentaires.

L’iPad me sert pour surfer n’importe où, lire mes eBook ou encore jouer aux innombrables jeux disponibles pour la plateforme. Et c’est essentiellement à cause de ce dernier usage que j’ai choisi de prendre la version 32 Go. En effet, avec le passage en Retina (résolution doublée par rapport à l’iPad 1 et 2), le poids des applications à lui aussi grossi. Par exemple, le logiciel Pages est passé de 95.6 Mo à presque 270 Mo dans sa version Retina. On commence également à voir des jeux pesant 1,6 Go comme Infinity Blade II. A mon avis, la version 16 Go allait vite devenir trop juste.


Passons au problème de l'autonomie. Déjà, ce nouvel iPad est un chameau en consultation (Web, livre, etc.) et tient très bien la charge en mode jeu (Infinity Blade II). En gros, je tiens, sans peine, une semaine sans le brancher à une prise de courant. Du jamais vu pour moi !

Par contre, il est vrai que pour proposer une telle autonomie, Apple a gonflé la batterie embarquée. Ce qui implique que la recharge est bien plus longue. Il faut, en effet, compter 6 à 7 heures pour recharger complètement l’iPad quand celui-ci est vide. Dans ce cas, on préféra le recharger pendant la nuit.


Enfin, concernant la chauffe, il faut vraiment jouer longtemps à des jeux gourmands graphiquement parlant pour sentir l’iPad chauffer légèrement au dos. Mais c’est loin d’être aussi insoutenable que beaucoup de « critiques » on bien voulu le faire croire. A côté de mon MacBook Air, le nouvel iPad chauffe beaucoup moins lorsqu’il est fortement sollicité et reste au maximum  un peu tiède. On repassera sur l’objectivité d’une certaine presse spécialisée.

Comme je suis maniaque, il me fallait protéger mon précieux. J’ai commencé par appliquer une protection d’écran sur celui-ci. Certains peuvent penser que c’est inutile. Mais en sachant que, depuis l’iPad 2, la dalle n’est plus en verre mais en plastique, celle-ci craint bien plus les micro-rayures. J’ai donc choisi la ScreenGuard Transparente de Belkin qui a le mérite d’être très résistante en étant parfaitement transparente. Du coup, ça n’atténue pas l’effet  « Waouh !» de l’écran Rétina, contrairement à beaucoup d’autres protections.

Vu que le dos est en aluminium, et que je ne supporterais pas de me rendre compte qu’il est rayé, j’ai choisi la coque arrière Snap Shield également de Belkin. Apparemment celles pour les iPad 2 n’avaient pas bonne presse. Elles souffraient d’être trop ajustées et donc de casser très facilement. Les nouvelles dédiées à l’iPad 3 n’ont plus ce défaut. Au contraire, il est maintenant assez facile de les retirer, trop peut-être ^^. En tout cas, ce sont celles qui respectent le plus l’esthétique de la machine sans la dénaturer et elles offrent, en plus, la compatibilité avec la Smart Cover d’Apple.


Enfin pour ranger l’iPad, j’ai encore une fois fait confiance à La Robe avec leur housse eBeez. Elles sont, pour moi, assez esthétiques, faites en néoprène, et protègent efficacement l’iPad en cas de petit choc dans un sac à dos.


En conclusion, je peux dire que je suis ravi de cet achat. Car dans ses fonctions de liseuse électronique ou pour surfer sur le Web, l’écran Retina de ce nouvel iPad donne vraiment l’impression d’avoir entre les mains du papier numérique.

A quand la même chose sur les ordinateurs ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire