jeudi 16 juin 2011

E3 2011 : Sonic Generations


Sonic et moi, c’est une grande histoire d’amour. Le premier Sonic sur Megadrive a été le premier jeu que j’ai pu me payer tout seul avec mes propres économies. Après la série a connu des hauts, mais aussi des bas, beaucoup de bas (mon dieu Sonic Heroes T_T).

C’est, donc, avec une certaine curiosité que je me suis dirigé sur le stand de Sega pour tester le dernier jeu de la série : Sonic Generations.

Un petit mot sur le stand de Sega a l’E3 qui était pour moi le plus agréable du salon. Chaque jeu avait droit à son espace particulier et bien délimité. On n’était donc pas gêné par le bruit des autres titres. On pouvait complètement se plonger dans le jeu qu’on essayait. Et pour Sonic, Sega avait vu grand pour fêter ses 20 ans. Un Sonic géant surplombait le stand du jeu qui était, pour le coup, visible de loin. On ne pouvait pas le manquer. Le contour du stand retraçait tous les titres sortis jusqu’ici sortis aux Etats-Unis. A l’entrée, les deux versions de Sonic accueillaient les visiteurs. Enfin, un petit musée de goodies consacré aux précédents anniversaires était présent au centre du stand.


Cet épisode a ceci de particulier qu’il fête les 20 ans du personnage, tout comme Sonic Adventure 2 le faisait pour les 10 ans. On retrouve, via une pirouette scénaristique, le jeune Sonic des années Megadrive et le Sonic adulte apparu avec la Dreamcast. Qui dit, deux Sonic, dit deux gameplay. Celui du jeune Sonic sera en 2D alors que le Sonic adulte évoluera dans des niveaux mixants 2D et 3D comme Sonic Colors.

Sur le stand, les versions Xbox 360, PS3 et 3DS étaient présentes. Dans ce billet, je me concentrerai uniquement sur les versions HD, Xbox et PS3 qui sont identiques. La version 3DS, quant à elle, fera l’objet d’un article séparé.

Sur la démo, un seul niveau était disponible : Green Hill Zone, le niveau débutant le tout premier Sonic. Il est l’un des plus mythiques pour les fans. Lorsqu’on le joue avec le jeune Sonic, en 2D donc, les amateurs de la série seront en terrain connu. Ceci pour la simple et bonne raison que c’est un quasi copier-coller de la version Megadrive, à deux, trois exceptions près. On gagne tout de même en profondeur de champs et en détails, HD oblige. Le rajeunissement du niveau est tout simplement superbe sans pour autant le dénaturé. Sonic bénéficie des mêmes animations qu’à l’époque. Celles-ci sont détaillées et soignées. Sonic reste en accord avec sa réputation. Il va vite, très vite même. La bande sonore est elle aussi identique à la version Megadrive. Bref, du côté du jeune Sonic, c’est du tout bon.


Passons donc au Sonic adulte et découvrons pour la première fois Green Hill Zone en 3D vue de dos. Comme dans Sonic Colors, on évolue dans un couloir dans une vue à la troisième personne. Par moment, la caméra bascule dans une vue 2D pour permettre au joueur de mieux appréhender le niveau, mais ces moments sont aussi bref qu’ils sont rares. Le level design est totalement différent de celui en 2D standard et donne l’impression de découvrir un tout nouveau niveau. Dans ce mode, Sonic gagne les mouvements qu’il a obtenus au fils du temps. Tout va très vite, est très bien détaillé, des effets de flou augmentent la sensation de vitesse lors des boosts. Parcourir ce niveau a été tout simplement grisant. La maniabilité n’a jamais été prise à défaut. La bande son de la Megadrive est, ici, remixée façon rock et le résultat est très convainquant. De mon propre avis, jamais un Sonic n’a été aussi beau et rapide, pas même le pourtant décrié Sonic Unleashed.


La version PS3 n’est pas vraiment différente techniquement mais proposera aussi un mode compatible avec un affichage 3D. Malheureusement pour moi, la version PS3 présente sur le stand n’était jouable qu’avec ce mode 3D. Mes yeux ne l’ont pas vraiment supporté et ont demandé grâce au bout d’à peine deux minutes. Je ne peux donc pas en dire vraiment plus sur celle-ci, à part qu’il ne m’a pas semblé voir de différences notables avec la version Xbox.

Après le succès critique mérité de Sonic Colors, Sega confirme sa reprise magistrale de la licence Sonic. L’idée de base de faire cohabiter les deux versions de Sonic était risquée mais est pourtant très bien mise en valeur dans le jeu. Chaque fan choisira son style et pourra faire le jeu en 2D, en 3D ou encore en mixant les deux modes. Techniquement le jeu est au top. Reste à connaître la durée de vie et si Super Sonic fera son apparition on non ;-)

Après Uncharted 3 et Super Mario 3DS, c’est le jeu que je retiendrai de cet E3 2011.


Le hérisson le plus célèbre de l’histoire sera de retour en novembre pour fêter en fanfare ses 20 années d’existence.




4 commentaires:

  1. Bel article.
    Par contre, différence notoire c'est inadapté.
    Il vaut mieux dire différence notable. :)

    RépondreSupprimer
  2. Bien vu ><. C'est corrigé.
    Des fois, je me m'engueulerais moi-même ^_-

    RépondreSupprimer
  3. Comme toujours, article super intéressant!

    Sonic, c'est Sega, un mythe, ... Livré d'origine avec la Megadrive que j'ai eu comme première console de salon...
    Je l'attends avec beaucoup d'impatience ce titre!!! Il va me réconcilier avec les Sonic modernes.

    RépondreSupprimer
  4. j ai tout les jeux de sonic

    RépondreSupprimer