dimanche 12 juin 2011

E3 2011 : les jeux 3DS - Kid Icarus Uprising


Enfin, diront certains. L'ange Pit fait son retour et en plus il le fait en 3D. Ce jeu marque aussi le retour d'un genre un peu oublié par Nintendo : le shoot.
Présenté sur pas moins de trois emplacements différents sur le stand Nintendo, je découperai mes impressions comme le jeu l'était à Los Angeles.


La partie solo :

Elle vous met dans la peau de Pit qui est mandaté par la déesse Palutena pour détruire les ténèbres qui s'abattent sur le monde. Comme tout bon shoot, ce n'est pas le scénario qui fera la force du jeu. Vous vous envolez donc dans le peau de Pit combattre des hordes d'ennemis tous plus féroces les uns que les autres. Ces phases rappelleront aux plus anciens celles du jeu Space Harrier de Sega, car on alterne ici aussi les phases à pied et celles dans les air.
Le jeu est magnifique et profite bien de la puissance de la 3DS. Les couleurs pètent. Les boss sont gigantesques. La 3D apporte un réel plus quand il s'agit d'éviter des tirs. Le jeu reste fluide même quand il y a des dizaines d'ennemis présents à l'écran. Bref du côté technique, Masahiro Sakurai a très bien assuré et Kid Icarus Uprising est un des jeux les plus beaux présentés à l'E3 sur 3DS.
Par contre, côté ergonomie, cette démo de l'E3 n'est pas différente de celle présentée au Louvre. Et c'est bien là, ou le bât blesse pour moi. Tenir la 3DS d'une main pour contrôler Pit tout en dégommant les ennemis avec le stylet n'est pas franchement agréable. Cette position demande une concentration  supplémentaire pour avoir les yeux dans l'axe de l'écran supérieur et garder ainsi la 3D. Seule solution, tenir fermement la console. Et cela devient très vite fatiguant pour le poignet.

La partie multijoueur :

Le stand dédié à la partie multijoueur du titre permettait de combattre à 1 contre 4.
On incarne soit Pit, soit d'autres anges dont les armures n'ont rien à envier à celles de Kingdom Hearts. Le but étant de faire le plus grand nombre de points. On a le choix entre plusieurs armes, chacune présentant des avantages en termes de porté ou de puissance. Tout comme la partie solo, c'est techniquement irréprochable et ces parties peuvent vite devenir endiablées. Dans la version finale, on pourra aussi constituer une équipe de 4 joueurs contre 4 autres et partir à la conquête du territoire ennemi.
J'avoue avoir préférer de loin cette partie multi à la partie solo, mais c'est un avis qui reste très personnel.

La réalité augmentée :


Dernière nouveauté présentée à l'E3, la réalité augmentée de Kid Icarus avait, elle aussi, droit à son stand dédié. Le but est très simple. Vous devez vous et votre adversaire prendre chacun une carte, que vous présenterez aux caméras de la 3DS. Celles-ci se matérialiseront et une simple pression sur le bouton A les fera se combattre. Selon la force de la carte, un vainqueur se détachera.

Techniquement, on passe à un cran supérieur par rapport à la RA proposé en interne par la 3DS. Là, les figurines apparaissent dans un effet spécial, s'animent et bougent en attendant le combat. Lors du combat, les attaques profitent, elles aussi, d'effets spéciaux ce qui les rend encore plus dynamiques.
Après, reste à connaître l'utilité de ces combats en réalité augmentée.


Bien que graphiquement magnifique, mes impressions sont très mitigées concernant ce Kid Icarus. Le mode solo est terriblement dynamique et prenant, le mode multi est très bon et la réalité augmentée bluffante. Mais la maniabilité du titre risque d'être son plus gros handicap.


Reste à voir si d'ici sa sortie en 2012 cet énorme défaut sera corrigé.

3 commentaires:

  1. Jouer au stylet avec la console d'une main... C'est comme les FPS sur DS, vraiment injouable!!! Beurk... Il manque vraiment un 2ème stick à cette console.
    En espérant que le titre évolue avant sa sortie. Ca serait dommage qu'un des rares shoots sorte comme ça.

    RépondreSupprimer
  2. Non pas top, mais c'est pour ça qu'ils l'ont repoussé à l'année prochaine.

    RépondreSupprimer